Max Payne

Publié le par Maxime Fidèle

Une histoire de vengeance pour laquelle le film de Robert Rodriguez, Desperado, a longtemps servi de ciment. Mais après plusieurs réécritures, ma plume s'est surtout inspirée de la trame du jeux video éponyme produit par Rockstar. Ou quand la vengeance déguise le désir désespéré de retrouver l'être cher perdu.


 

 

 

 

 

Rien ne se meut au fond de ces terres maudites

Si ce n'est l'horizon qui bascule dans le vide

Un inconnu erre sans fin dans son exil

Si ce n'est avec la soif de la chair fertile

 

L'astre lunaire rappelle sur lui les rides du temps

Dans lesquelles chute un delta de larmes de sang

A la vue de cette silhouette emportée par le vent

L'étirement des fossettes cesse sur le champs

 

Ses pas font trembler les mines anti-personnelles

Et les mains auteurs de sa vengeance immortelle

Les tigres persans l'ont imprégné d'une élégance sans pareil

Malgré ce mal ancien rongeant les dernières traces humaines

 

Ses derniers souvenirs ont fini fracassés sur un rivage

Au creux de sa poitrine ne reste que la photo d'un visage

Jugeant la justice incapable pour lui seul reste fiable

Le contrat meurtrier que son âme a signé avec le Diable

 

Le tiers de cette vie se retranscrit dans mes vers

Que déjà ma plume creuse sa folie meurtrière

Son ombre se confond dans celle de l'ange mortuaire

Qui répend sur sa foi un dernier rayon de lumière

 

Epuisé à force d'accumuler tous ces deuils

Ce héros déchu voudrait enfin dépasser le seuil

Mais aux portes de l'Enfer lui est réservé le même accueil

Les balles pleuvent et couvrent ses rêves du même linceul

 

Sur le chemin du châtiment fleurissent autant de tombes

Que d'impacts sur l'étoile de son coeur mais plus de ce monde

Il porte sa croix comme le fardeau d'une malédiction

Desperado crucifié sur la voie de la rédemption

 


Publié dans Poésie-Slam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Nan, pas pour celui-ci, je ne me souviens absolument pas sur quelle musique j'avais écrit ce modeste poème donc j'ai préféré y associer le thème du jeu video qui m'avait fortement inspiré. Et en
plus d'être assez beau, j'ai trouvé qu'il représentait bien l'atmosphère que j'ai essayé de dégager à travers cette histoire de vengeance.
Répondre
K
Tu l'as écrit en écoutant cette musique?
Répondre